17
Oct 2019
17
Oct 2019

Exploration du Monde: Maroc

entre 20:15 et 22:15
Film présenté par Dany Marique



Les Berbères ont leur légitimité dans l’histoire et affrontent aujourd’hui les mutations du Maroc. Entre Atlantique et Sahara, nous parcourrons ce pays dans lequel l’homme s’est intégré avec bonheur. Les Aït Bougmez de la Vallée Heureuse s’activent sur les lopins de terre que l’Atlas leur concède. Nous y rencontrons également Pierre Rabhi, paysan et écrivain français, chantre du rééquilibrage alimentaire Nord-Sud.



Le film



Les « Printemps arabes », le Maroc y a échappé ! Peut-être parce qu’une révolution islamique est difficile à justifier dans ce pays dirigé par un descendant du prophète ! Ou parce que le Maroc possède de longues traditions de tolérance et d’hospitalité, et que le peu d’écart à cette règle n’enlève rien à l’accueil d’eau de rose et de fleur d’oranger... Car voyager au Maroc devient vite une affaire de rencontres, de celles qui enrichissent la pensée.



Ce film volontairement orienté est centré sur les Berbères, la population originelle. Ils ont leur légitimité dans l’histoire du pays. Ils se nomment eux-mêmes les Imazighen - les hommes libres. Tout en affrontant les mutations d’un Maroc qui se mondialise, ils ne cessent de revendiquer leur identité. Et nous leur devons nombre de produits dits « marocains » : l’huile d’argan, le safran, l’eau de rose, la confiture d’amande.., et cette délicieuse cuisine de tajines et de couscous.



Ici Bible et Coran sont d’accord : l’homme est né de la terre. Et l’eau en est le sang… Les Berbères rencontrés sont paysans sur les parcelles concédées par l’Atlas – ils sont Touareg à l’orée du Sahara ou pêcheurs à Essaouira... Des femmes et des hommes qui pratiquent une économie solidaire, basée sur l’autarcie et l’autonomie. Un sens de la communauté, une cohésion sociale qui se reflète jusqu’à l’architecture des agadirs (les greniers collectifs).



Les Berbères développent aussi de nouvelles ressources. Ainsi du tourisme rural et des gîtes paysans. C’est le cas dans la vallée des Aït Bougmez, surnommée « la Vallée Heureuse », une immersion au cœur agricole de l’Atlas. Ainsi également de nouveaux projets agraires viables, basés sur les principes d’agroécologie mis au point par Pierre Rabhi, philosophe agriculteur français, fondateur de Terre et Humanisme. Pour lui, si l’homme agit en maître de la nature, il finit par la détruire et se détruire. Mais l’homme doit être la solution, pas la technique ni la biochimie. Ce que développera Pierre Rabhi, rencontré sur place, lors d’un de ses voyages.
Ciné Scala
46 rue de l'Industrie
L-9250 DIEKIRCH

Prix d'entrée

Normal (adulte)7.50 €
Réduit (enfant, étudiant)6.50 €
Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation sur le site de la Ville de Diekirch vous acceptez notre politique concernant l’usage des cookies. Pour gérer vos préférences et en savoir plus sur les cookies, veuillez lire notre Notice Légale